← Partagez cette page

Amazon se lance dans le tactile bon marché

Par:
Catégorie(s): Non classé

La tablette tactile peut-elle devenir un objet de grande consommation bon marché et abordable pour tous comme le sont les téléphones mobiles ?

En effet, dans les téléphones mobiles on trouve du très haut de gamme, cher et réservé aux plus geeks ou aux bourses les plus fortunées, mais on trouve aussi d’autres mobiles tout à fait bon marché même dans la gamme des smartphones tactiles !

Les fabricants de tablettes tactiles avaient par contre encore du mal à proposer un modèle séduisant et accessible (mis à part la braderie sauvage des tablettes TouchPad suite à l’annonce d’arrêt des produits webOS chez HP).

Alors qu’il dominait le marché des liseuses électroniques (ou e-readers) avec sa gamme Kindle lancée très tôt et utilisant une technologie d’encre électronique en niveaux de gris et sans interface tactile , Amazon commençait à avoir une sérieuse concurrence des tablettes depuis l’introduciton du premier iPad par Apple. Amazon se devait de réagir pour ne pas perdre le marché des livres électroniques et c’est désormais chose faite avec sa gamme Kindle Touch et surtout sa tablette tactile Kindle Fire !



La grande nouvelle attendue est bien sûr celle de la tablette tactile Amazon Kindle Fire avec les spécificités suivantes:

  • un écran de 7 pouces multi-touch avec dalle IPS
  • une résolution de 1024 x 600 pixels à 169 ppi et 16 millions de couleurs
  • 8 Go de mémoire interne et stockage en ligne gratuit dans le cloud d’Amazon
  • autonomie de la batterie : 8h en lecture et 7h30 de vidéo (avec WiFi désactivé)
  • connectique : USB 2.0, jack 3.5 mm, WiFi 802.11n
  • Fichiers gérés : Kindle (AZW), TXT, PDF, unprotected MOBI, PRC natif, Audible (Audible Enhanced (AA, AAX)), DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP, AAC sans DRM, MP3, MIDI, OGG, WAV, MP4, VP8
  • navigateur web maison (Amazon Silk) avec support du Flash
  • processeur TI OMAP4 dual-core à 1 GHz, 512 Mo de mémoire vive
  • système Android modifié par Amazon et accès à la boutique Android d’Amazon
  • poids de 413 grammes et 11.4 mm d’épaisseur.

Le Kindle Fire semble très réactif.Mais on pourra quand même noter de gros manques de cette tablette qui sont essentiellement:

  • la caméra frontale ou à l’arrière (exit donc la possibilité de faire de la visio avec Skype sur le Kindle Fire)
  • le port SD pour étendre la mémoire (mais l’USB reste présent)
  • la puce 3G (ce qui a fait du Kindle de base un objet toujours connecté pour obtenir instantanément un livre…)
  • la puce GPS et la boussole électronique (exit la navigation et les applications géolocalisées, tout comme la rotation automatique de l’écran)
  • une lecture du format ePub, un format ouvert pour les livres électroniques

Ces compromis technologiques ne sont pas innocents de la part d’Amazon, mais sont plutôt issues d’un choix stratégique pour abaisser le prix à 199 $. Ce prix écrase clairement la concurrence, y-compris pour la Blackberry Playbook que RIM se voit obligé de brader actuellement devant le manque de commandes…
Mais ca n’est pas seulement qu’une question de prix: Amazon a déjà une base installée de clients plus orientés vers la lecture et oriente donc naturellement son Kindle Fire vers un objet de consommation de contenu multimédias plutôt que de communication : pas besoin pour cela de technologies de géolocalisation ni de webcam ou de puce 3G…

La tablette Kindle Fire est un produit de grande consommation numérique dont l’objectif est de mettre la boutique e-commerce d’Amazon dans toutes les poches. On pourra s’étonner de l’absence de la 3G qui permettrait d’acheter tous les contenus d’Amazon instantanément, mais rappelons que sur les e-reader Kindle, la 3G gratuite (en réalité le coût de communication est compris dans le prix des livres) permet de télécharger quasi instantanément des livres électroniques dont le poids des données est très léger… Si par contre il fallait offrir le même support pour acheter et télécharger des musiques en mp3 ou même des films via les réseaux 3G, le coût de communication et le temps de téléchargement seraient impossible à supporter… bref mettre la 3G dans le Kindle Fire ne serait qu’ajouter une frustration aux clients !


photo-amazon-touch-kindle-fire

Mais si vous voulez continuez de lire des livre sur un écran à base d’encre électronique et acheter en 3G sur un Kindle tout en bénéficiant de la technologie tactile, Amazon a aussi décidé de renouveler sa gamme de la manière suivante :

  • le Kindle de base reste non tactile mais il perd encore du poids et du volume et baisse de prix au passage ( 79$ sans clavier, sans écran tactile et sans puce 3G )
  • le Kindle Touch WIFI avec un écran tactile de 6 pouces est vendu à 99 $
  • le même en version WIFI + 3G est commercialisé à 150 $

Est-ce qu’avec ces Kindle Touch, Amazon va pouvoir fidéliser ses clients actuels et séduire le grand public avec sa tablette bon marché Kindle Fire et ses services et contenus dans le cloud ? Nous verrons dans les mois à venir, avec Noël en ligne de mire dans maintenant moins de 3 mois !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)