← Partagez cette page

Etude sur les formes hybrides d’emploi

Par:
Catégorie(s): Non classé

Les formes hybrides d’emploi font partie de l’évolution du paysage socio-économique de notre siècle !

En France on pense bien sûr au régime auto entrepreneur dont l’engouement important depuis sa création en 2009 reste toujours d’actualité malgré ses limitations et la volonté apparente du gouvernement Ayrault de le limiter, voir même peut-être de le faire disparaître à terme…


portage_cae_scop

Cependant, l’auto entrepreneur est plus un régime d’indépendant, plus qu’une « forme hybride d’emploi ».En effet, ce qui caractérise la notion de « forme hybride d’emploi » ce sont les 3 caractéristiques suivantes :

  • Un lien de subordination atténué;
  • le rôle déterminant des compétences personnelles dans l’attribution des missions;
  • la présence fréquente d’une société d’intermédiation (qui fournit parfois les clients, les missions, et s’occuper de tout ou partie des démarches administratives).

Dans l’étude présentée ci-dessous vous verrez que la situation n’est pas la même dans tous les pays d’Europe. D’une manière générale on constate qu’il y a nettement plus de travailleurs indépendants, et qu’il y a donc encore une marge importante de progression pour développer les formes hybrides d’emploi, à condition de prévoir la protection sociale que ces nouveaux travailleurs ont le droit d’exiger !


En France, ce sont environ 30 000 travailleurs qui utilisent le portage salarial. Mais il existe également les CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi)) ainsi que les SCOP (Sociétés COopératives et Participatives) qui restent encore trop peu connues malgré leurs vertus évidentes en matière de création d’emploi !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)