← Partagez cette page

Pub et Vidéo : à chaque startup sa solution

Par:
Catégorie(s): Non classé

Cela peut sembler étrange mais j’attends impatiemment, depuis longtemps ,le jour ou je verrais de la publicité sur ma vidéo virale. Emarketer prévoit que la publicité dans les vidéos en ligne doublera en 2008 pour atteindre un total de 1.3 milliard de dollars, mais personne n’a encore imposé une plateforme publicitaire pour la vidéo. Cependant Google a tranquillement testé son propre système ainsi que quelques autres start-up qui s’y sont aussi attaqué. Ils sont tous confrontés à  deux principales difficultés tandis qu’ils tentent de générer la plus grosse somme de revenus publicitaires. Encore une incertitude concernant le placement exact des pubs (avant/après, a l’intérieur).

Même le type ou la longueur du format reste à  débattre. Une étude récente a démontré que de longues pubs sont plus effectives pour les marques, alors que l’on pensait difficile d’imaginer les usagers s’asseoir devant de longs encarts publicitaires.

Après avoir décidé du format, choisir le contenu de la vidéo afin de générer des pubs appropriées est un autre problème. C’est aussi un sujet sérieux pour les marques qui ne souhaitent pas prendre le risque d’être associées à  des contenus houleux. Finalement,ces plateformes publicitaires auront besoin d’éditeurs, de publicitaires et d’un marché d’échanges.

solutions-publicitaires-video

Voici un aperçu de ce qui se fait en matière de publicité vidéo :

1) L’équipe à  surveiller par excellence,Youtube avance prudemment, expérimentant des pubs textuelles défilant au bas de la vidéo que les usagers peuvent cliquer pour voir la pub complète. Ils vont tester ce système avec le meilleur de leurs créateurs de contenus et la rumeur est déjà  plutôt bonne.

2) Revver partage les revenus publicitaires 50/50 avec les éditeurs. Ils placent des pubs à  la fin des vidéos ce qui signifie que les gens sont encore attentifs au contenu en fin de vidéo. Cependant, cela veut aussi dire qu’il perdent un précieux potentiel pour rediriger du trafic vers le reste de leur réseau comme le fait Youtube. Revver filtrent le contenu eux-mêmes, choisissant ainsi les pubs pertinentes.

3) Comme Revver, Videoeggaide aide les créateurs à  monétiser leurs vidéos. Solution appréciable pour de grandes marques qui ont un contrôle précis sur la qualité et le contexte de leur contenu. Ils proposent près de 20 millions de vidéos à  travers leur réseau « eggnetwork », les pubs présentées menant également vers d’autres vidéos.

4) La technologie de Scanscout scanne chaque vidéo et détermine le contenu avec des pubs contextuelles adaptées à  chaque scène. Ils défilent des pubs textuelles au bas des vidéos d’après une analyse audio et du comportement des usagers. Ils sont comme Adsense pour la vidéo ,attachant de la publicité contextuelle basée sur le contenu de la video. Cela ressemble à  ce que Youtube souhaite réaliser.

5) Quand la vidéo passe, Adap.tv déniche des produits Amazon adaptés ainsi que des pubs looksmart afin d’animer un bandeau publicitaire au bas de la vidéo, aux moments cruciaux. Ils utilisent des Tags ou d’autres Meta données mais également de la traduction voix texte afin de saisir le sens de la vidéo. Adap.tv vient de lever 10 millions de dollars.

6) ADbrite fut l’une des premières à  diffuser des pubs recouvrantes sur les vidéos avec Invideo platform. Adbrite a crée un lecteur vidéo embarquable comme celui de youtube.Si l’on choisit de montrer une vidéo sur Techcrunch, on peut utiliser ce lecteur, et si on le souhaite, il inclura des pubs adbrite et notre logo. Toute personne qui choisit d’embarquer ce contenu sur son site diffusera exactement la même vidéo, avec les mêmes pubs et le même logo. Tous les clicks sur la vidéo allant au site d’origine.

7) Le plus joli et intéressant coup de pub, BroadRamp veut faire de tout ce que vous voyez durant la vidéo un éventuel point de vente. Vous apercevez un T-shirt qui vous plait? Cliquez la vidéo pour l’acheter tout de suite. Tagger ou générer des liens programmés de produits apparaissant dans la vidéo ne devrait pas poser trop de difficultés. Leur business fondamental restant encore la livraison de systèmes de contenu.

8) Anciennement Podzinger, Everizing fouille l’audio et la vidéo. Comme ils ne possèdent pas le contenu, ils peuvent insérer des pubs dans la vidéo mais leur transcription voix texte signifie aussi qu’ils peuvent détecter le sujet du contenu.

9) Un moteur de recherche vidéo comme Eveyzing , Blinkx analyse vidéos bande son et meta-donées afin de détecter le contenu de la vidéo. Ils prétendent également se servir de la reconnaissance visuelle.Cependant Blinkx a orienté sa technologie vers Launch adhoc, publicité contextuelle basée sur le contenu de la vidéo.

10) Un autre moteur de recherche vidéo actuellement en Bêta privé. Cast.tv analyse les meta-données d’une vidéo ainsi que les liens l’entourant afin de définir plus de contexte autour de cette vidéo. Nous avons été très impressionnés par la qualité de son fonctionnement. Toutefois, Ils n’ont pas encore prévu d’incorporer de la publicité.

Proposer une bonne plateforme de publicité pour vidéos communautaires qui réponde aux besoins des créateurs, publicitaires et spectateurs n’est qu’une partie du problème. Définir le format le plus adéquat prendra beaucoup de temps avant que les consommateurs ne révèlent les meilleures méthodes et il faudra pendant ce temps du contenu pour monétiser. Comme les videos de contenus aux droits bien déterminés peuvent fonctionner avec des sponsors sur des réseaux de publicité établis, le marche idéal pour ces plateformes reste en effet la monétisation autour de cette foire de vidéos virales amatrices qui circulent sur les réseaux communautaires et sur Youtube .Cependant, Youtube, qui détient la part du lion dans le partage de vidéos sur le net semble prendre son temps pour développer un solution maison.

Devenir une destination, fermer des partenariats ou une acquisition peuvent devenir alors d’éventuelles portes de sortie. Les sites de recherche vidéo comme Blinkx ou Everizing sont en train de monétiser leurs pages de recherche, mais ne peuvent encore tirer avantage de leur plateforme en embarquant de la pub dans le contenu qu’ils lient. Bien que ces sites offrent de sérieuses recherches vidéo, exister comme un site de destination est un gros défi face à  des géants tels que Yahoo,Google et AOL. Dans une démarche légèrement différente et solitaire, Adbrite s’adresse directement aux éditeurs avec leur Invideoplayer. Adap.tv a lui testé ses partenariats, grâce à  sa plateforme sur Metacafe. Comme pour toutes les plateformes, publicitaires et éditeurs testeront leur efficacité.

En fin de compte les start-ups qui proposeront la meilleure rentabilité à  ces deux-là  gagneront.

Avant de devenir massif comme le fut à  l’époque la bannière ou le lien sponsorisé, le format vidéo publicitaire devra trouver son standard. Pas seulement sur le plan du format mais aussi sur le plan du tarif et surtout sur la manière dont les annonceurs pourront mesurer leur retour sur investissement. Les sociétés de mesures d’audiences joueront un rôle clé dans ce sens car ce sont elles qui offriront les outils adéquats pour mesurer l’audience et l’engagement. Les instituts de standards publicitaires comme l’IAB auront également un rôle d’éducation du marché important.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)