← Partagez cette page

YouTube peut-il être détrôné ?

Par:
Catégorie(s): Non classé

L’intérêt et les expérimentations sur la Télévision sur IP (IPTV) se déplacent du visionnage de clips courts sur YouTube pour s’orienter vers le visionnage d’émissions TV complètes grâce à  des applications telles que Joost, Babelgum, Veoh TV, Netflix (qui est aujourd’hui une application Silverlight) et d’autres encore. YouTube continue à  se développer mais les internautes n’y trouvent des émissions TV complètes.

Ce développement n’empêche toutefois pas les concurrents de chercher à  se faire une place

YouTube a une tonne de concurrents, mais l’effet réseau a lancé YouTube et il peut probable qu’un respect aléatoire des règles de Copyright ou des vidéos en haute qualité soient des arguments qui fassent perdre des parts de marché à  YouTube. Mais lesdits réseaux n’en reviennent toujours pas des $1.65 milliards payés pour Youtube et ils veulent tous leur part du gâteau

Un tour d’horizon des concurrents

Hitwise a publié quelques statistiques la semaine dernière qui montrent que YouTube a 60% de part du marché US des sites de partage vidéos, il a plus de visiteurs que le total cumulé des visiteurs de ses concurrents. Il continue de se développer à  grande vitesse même si certaines majors ont lancé un nombre élevé de plaintes contre eux.

Les statistiques de Comscore au niveau mondial sont similaires, donnant 66% de parts de marché. Regarder le tableau à  gauche pour une comparaison directe

Il est clair que le marché est suffisamment grand pour que quelques uns de ces concurrents réussissent mais aucun d’eux ne détrônera YouTube, du moins pas dans un futur proche

Clown Co est toujours présent

En Mars, nous avons été temoins de l’introduction théatrale d’un nouveau service, supporté par News Corp. (propriétaire de MySpace) et NBC. Ils l’ont nommé « NBC Universal and News Corporation’s Online Video Joint venture » ce qui n’est pas exactement attractif comme nom. Quand les rumeurs ont commencé a circulé, disant que le management de Google appelait ce service « Clown Co. » ce nom s’est imposé dans la blogosphère. En attendant qu’ils finissent par nommer ce service, il n’y a pas de nom plus approprié.

L’absence de nom n’a pas empêché ce service de faire des progrès certains. La semaine dernière ils ont nommé Jason Kilar, qui a un MBA d’Harvard et est un ancien manager d’Amazon, pour diriger la compagnie. Un certain nombre de sources affirment qu’ils sont actuellement entrain de lever $100 millions pour une valeur sur le marché estimée à  $1milliard. En comparaison, YouTube n’avait levé qu’une fraction de ce montant.

Pour être honnête, Clown Co. n’est pas supposé être un concurrent direct de YouTube et a annoncé avoir une approche plus distribuée. Et ils disposeront de contenu (légalement obtenu) provenant des réseaux de NBC et de News Corp., ce qui est un énorme avantage sur ses concurrents. Il faudra voir ce que ça donne quand le service sera lancé. Mais le problème du nom de ce service conjugué au fait que les sociétés mères le décrivent comme étant « la plus grande plate-forme publicitaire sur Terre » dans un communiqué de presse ne laissent pas présager d’un lancement réussi.

News Corp. fait un nouveau pari

News Corp qui possède MySpace, mise également sur un autre site en plus de Clown Co. La semaine dernière ils ont annoncé le lancement de MySpace TV, un concurrent direct à  YouTube. MySpace accumule les clips vidéos de ses utilisateurs depuis plus d’un an et leur récente acquisition de Photobucket pour $300 millions ajoute également du contenu.

Avoir l’appui de MySpace derrière MySpace TV est un énorme avantage concurrentiel, même si le moteur de recherche Google soutient YouTube ce qui rend la partie équitable. Et, étant donné que MySpace a fait preuve d’une volonté réitérée de bloquer toute vidéo provenant d’un tiers si elle contient ne serait qu’un soupçon de publicité, YouTube va probablement, dans quelques temps, adopter une politique similaire

Pour ces raisons, MySpace TV représente à  l’heure actuelle la plus grande menace pour YouTube. Mais je ne pense pas que ça sera suffisant pour les détrôner de leur place de leader même à  long terme. YouTube est aujourd’hui clairement identifié par la majorité des internautes comme LE site à  visiter pour trouver vidéos générées par des internautes et clips vidéos, de plus ils soutenus par le réseau Google. Personne ne les remplacera avant un long moment.

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)